london-prestige-wood-vinove-perfumy-samochodowe

Souvenir: Mars 1989, Londres by Night

Je ne pouvais pas dormir cette nuit-là. En voulant respirer un peu de l’air anglais, je suis sorti pour me ​​promener. Des gouttes de pluie s’écrasaient sur le parapluie noir en créant des illuminations colorées avec les lumières de la place de Westminster.

Il était deux heures du matin et j’entendais de loin les sons faibles du piano. S’arrangeant dans une mélodie subtile, ils ressemblaient à de la musique de film entendue de l’extérieur du cadre. En marchant sur les rues simples de Londres en direction de la musique, je me sentais comme le personnage principal du film noir et un frisson passionnant m’a parcouru. Quel scénario a été écrit pour moi aujourd’hui?

À la fin, Londres m’a révélé l’un de ses secrets : je suis tombé sur un petit club de jazz intime. Quelques musiciens jouant sur scène, un bar en chêne incrusté, des reflets ambrés au-dessous du verre de cognac que j’ai commandé.

J’ai pris la dernière table disponible et me suis dévoué à cette impression soulignée par cette boisson noble. J’ai passé le reste de la nuit comme ça et je me sentais exceptionnellement bien … c’était un bon millésime – Londyn Riverwood.

Man in the White Suit signature